J’ai perdu 50 kilos grâce à une sexualité épanouie

Le sexe, c’est entre les jambes certes, mais c’est aussi dans la tête. « Faire l’amour » nous aide à nous sentir plus léger, moins stressé, plus réceptif, plus emphatique… et peut même avoir une action bénéfique sur notre propre corps ! 
C’est le cas de Jennifer, 32 ans qui est passé de 100 à 54 kilos en 10 ans ! Elle revient sur cette chute de poids vertigineuse et l’explique grâce à un rapport plus sain avec son corps… et à une sexualité plus épanouie.

Fille ainée de la famille, je suis née de façon prématurée, avec un estomac pas tout à fait fini.

A l’époque, la solution des médecins pour que je « reconstruise » mon estomac, c’était le gavage. J’ai donc reçu beaucoup de nourriture sur mes premiers mois de vie et en grandissant, j’avais toujours faim ! Par ailleurs, j’ai eu un père absent… Je pense que ce problème d’estomac cumulé au manque affectif paternel m’a donné le besoin de me « remplir » toute ma jeunesse.

Je suis devenu grosse, et j’ai du me confronter au regard des autres. Je me suis très vite masculinisée pour me faire respecter des garçons. J’ai connu mes premières expériences sexuelles dans des fêtes lors de défis… mais jamais dans mon entourage proche. Je me refusais à l’idée même que quelqu’un puisse me trouver sexy. Je couchais pour me prouver que j’étais désirable, un point c’est tout.

Et c’est le site internet www.adultfriendfinder.com qui a changé ma vie !

Ce site de rencontres comportait un chat privé et public, des blogs et des groupes. Ca a agit sur moi comme une thérapie. J’ai rencontré un tas de gens différents qui se réunissaient pour parler de leurs interrogations, de leurs traumatismes, des gens qui avaient besoin d’être mis en confiance. C’est là que je me suis aperçue que j’avais un réel potentiel et que je pouvais avoir le choix.

J’ai commencé à faire des rencontres via ce site. Au départ, avec mes premiers amants, je voulais toujours faire l’amour dans le noir et je ne portais jamais de lingerie. Là j’ai connu des gens qui aimaient et voulaient voir mon corps. Ils me désiraient sexuellement…et ce n’était vraiment pas les mecs les plus moches du site, loin de là !

Petit à petit, j’ai commencé à remplacer ma boulimie alimentaire en boulimie sexuelle.

J’ai eu une centaine d’amants entre 22 et 28 ans. Cela peut paraître raciste, mais j’ai surtout rencontré des « rebeus » et des « renois », c’est surtout eux qui m’ont fait changer mon regard sur moi ! Ils n’ont pas forcément un idéal de beauté fixé sur la minceur et ils adoraient mes rondeurs et jouer avec mon corps ! J’en ai même rencontré un qui adorait me maquiller, me coiffer pour me prendre en photo. Je me voyais belle dans ses yeux.
J’ai commencé à perdre du poids sans même m’en rendre compte, sans régime… naturellement et à assumer mes désirs !

En dix ans, j’ai réussi à diviser mon poids par deux.

JENNIFER CHANGEMENT

1 Comments

  1. Joli parcours, et bien relaté. Une formule miracle que peu de femmes en surpoids s’autoriseront certainement, et c’est bien dommage !

Leave a comment

Your email address will not be published.

*